Mes passions et mes motivations

Ces quelques pages constituent des opinions personnelles, et ne sont pas faites pour servir de conseils ou d’aide à la décision. Si vous avez la nécessitez de conseils fiscaux veuillez me contacter via le formulaire de contact. Bien que j’ai veillé à être factuellement exact, il est possible qu’une erreur s’y soit glissée, ou qu’un changement de législation postérieur à la publication, rende certains éléments erronés au moment où vous le lirez. Je ne puis en effet garantir que dans le futur je disposerai toujours du temps voulu pour mettre à jour l’ensemble de mes articles sur ce site.

J’aimerai bien, et suis à la date de publication enclin à vouloir le faire, mais dans ma branche professionnelle (le droit des affaires), le temps est une donnée rare.

Je suis un jeune diplômé en droit de l’ULB (Université Libre de Bruxelles) où j’ai décroché un master 2 en droit des affaires, puis j’ai complété ma formation par un LLB en droit fiscal international aux États-Unis, ce qui est ma matière de prédilection. La fiscalité internationale apparaît souvent comme une matière aride, mais je reconnais volontiers qu’elle me plaît beaucoup, bien que ce soit une discipline très technique, qui ne se prête pas aux effets de manche que l’on attribue volontiers aux avocats.

Avant de repartir en Europe, j’en ai profité pour constituer la bas ma propre société, qui pour l’instant dort, mais que je trouverai bien à employer. Pour ceux que ça intéresse, je suis passé par ces gens là : www.pacificline-offshore.com , qui font partie des rares francophones à proposer ce type de services.

J’ai découvert Hong Kong de manière tout à fait pratique, puisque j’y ai fait ma première expérience professionnelle, au sein d’un cabinet juridique international. Rien de tel que d’aller y voir par soi même, non ?

C’est donc tout naturellement que je vous parlerai beaucoup de la fameuse convention fiscale entre la Belgique et Hong Kong, mais pas uniquement, rassurez vous, je ne suis pas monomaniaque, et s’il est un domaine où il faut garder l’esprit ouvert, c’est bien en matière de fiscalité internationale.

Aujourd’hui, je m’apprête à démarrer une nouvelle aventure, plus axée sur l’Union Européenne ; à l’occasion, je viendrai en parler ici.